Categories
Actualité, E-cigarette

La Puff bientôt interdite ?

Dans le monde de la vape, personne n’a pu passer à côté de la désormais célèbre Puff, cette cigarette électronique jetable à usage unique. Dernièrement, l’association Alliance Contre le Tabac (ACT) a demandé l’interdiction pure et simple de sa vente en France. Et force est de constater que ce collectif ne manque pas d’arguments pertinents pour justifier la mise en place de cette interdiction. En effet, le principal problème de la Puff est son impact auprès des adolescents. A l’aune de nouvelles études sur la Puff et sa perception par les plus jeunes, le constat est alarmant. Deuxièmement, la Puff présente un risque écologique non négligeable, avec toujours plus de déchets en plastique et de lithium à usage unique. Faisons le point dans cet article sur la situation de la Puff en France et de son éventuelle future interdiction.

La Puff, un véritable problème auprès des adolescents

Pour s’appuyer sur des données tangibles, l’ACT, en association avec l’institut de sondage BVA, a fait le point sur les jeunes et leur utilisation de la Puff. L’enquête révèle que 13% des adolescents français ont déjà utilisé une de ces cigarettes électroniques jetables. Donnée encore plus inquiétante, 28% des adolescents utilisateurs de Puff ont commencé à consommer de la nicotine de cette manière. Enfin, bien que la vente de Puff soit strictement interdite aux moins de 18 ans, un adolescent sur 10 affirme en avoir déjà acheté.

Il en va de même concernant l’image que véhicule la Puff parmi les adolescents, puisque 61% des jeunes adolescents affirment que celle-ci permet de découvrir des saveurs originales. Il y a même 52% d’entre eux qui trouvent que la Puff revêt un côté ludique avec la possibilité de jouer avec des nuages de vapeur.

Au travers de ces chiffres, on se rend bien compte que la Puff risque effectivement de devenir une passerelle vers d’autres formes de consommation de nicotine. L’affirmation qui consiste à dire que la Puff crée les fumeurs de demain n’est donc malheureusement pas dénuée de sens et de logique. De plus, on voit bien que l’interdiction de la vente aux mineurs n’est pas un réel frein à la consommation des plus jeunes. C’est toutefois sans surprise, puisque l’on sait que les mineurs parviennent également depuis plus longtemps à se procurer des paquets de cigarettes sans grande difficulté.

Le problème écologique posé par la Puff jetable

Rappelons d’abord une simple donnée sur la cigarette traditionnelle: chaque année dans le monde, 4500 milliards de mégots sont jetés dans la nature. La cigarette électronique se veut donc un moyen de sevrage tabagique dans une logique de consommation plus durable. Or, en débutant avec une Puff, un vapoteur jettera quasi quotidiennement, et en tout cas régulièrement, un tube en plastique ainsi qu’une batterie non-amovible en lithium. Dans le monde actuel et ses enjeux écologiques, on est en droit de s’interroger sur l’aberration d’une telle pratique.

Certes, quelques fabricants, parmi lesquels celui de la Puff Liquideo Wpuff, vendent leur produit comme étant entièrement recyclable. Cependant, on regrette l’absence totale de traçabilité sur ce recyclage. En effet, on sait qu’une Puff est particulièrement difficile à recycler. Composée de plusieurs éléments, un tube en plastique, une cartouche contenant un e liquide la plupart du temps nicotiné, ainsi qu’une batterie en lithium, il faut dans un premier temps séparer ses différents composants avant d’envisager un recyclage. Une opération coûteuse car très chronophage, afin de recycler toutes les pièces de manière indépendante. Quand on voit que la Wpuff serait recyclée à 95,8% selon son fabricant, on se demande bien d’où peut sortir ce chiffre. Encore une fois, on regrette que cette donnée ne soit étayée par aucun argument concret. Telle quelle, cette affirmation reste à l’état de simple promesse de la part d’un fabricant qui en fait un argument commercial auprès de ses clients.

Puff cigarette jetable Puff Puff Bisou Soul Soda

Notre avis sur une éventuelle interdiction de la Puf

Selon nous, la demande d’interdiction de la Puff publiée par l’ACT ne manque pas d’arguments, pertinents pour la grande majorité. L’attractivité auprès des jeunes ainsi que le grave problème écologique sont en effet deux volets essentiels et tout à fait légitimes. Toutefois, on peut s’interroger sur certaines affirmations de cette étude qui pose pour principe la nocivité sur les voies respiratoires de l’utilisation de sels de nicotine. Pire, l’article publié sur le site de l’ACT parle d’impact de la Puff sur les acquisitions cognitives des plus jeunes. Or, on sait que ces affirmations ne reposent sur aucune étude. Ces simples affirmations sonnent creux au milieu d’un article qui fournit une étude poussée sur la relation des jeunes et de la Puff. Pourquoi poser des affirmations aussi hasardeuses et non étayées par des faits ou des études ? C’est vraiment dommage dans un article qui propose de réels arguments afin de justifier la demande d’interdiction immédiate de la Puff. Cela réduit simplement la pertinence d’un article solide et qui sait défendre une proposition par des éléments sérieux et tangibles.

A l’aune de tous ces arguments et sondages, ainsi que notre expérience en tant que spécialistes de la cigarette électronique depuis près de 10 ans, chez Vapopart nous sommes plutôt favorables à l’interdiction de la Puff. En effet, avec aujourd’hui des fournisseurs de très grande qualité, le monde de la vape a largement de quoi proposer des alternatives durables, de meilleure qualité et surtout beaucoup moins chères à tous ceux qui veulent faire de la vape une porte de sortie du tabac. D’ailleurs, nous n’avons jamais privilégié la Puff comme étant le meilleur moyen d’arrêter de fumer. Il suffit de jeter un œil à toutes nos fiches produits de Puff pour constater que nous attirons l’attention sur le problème écologique soulevé par ce mode de consommation.

Cependant, au niveau mondial, et principalement Outre-Atlantique, le succès de la Puff ne semble pas près d’être démenti. Et l’on connait la capacité des tendances mondiales à influencer le marché français. Pour la constater, il suffisait d’être présent au dernier Vapexpo de Paris, que l’on aurait pu rebaptiser « salon de la Puff ». En effet, la plupart des fabricants y proposaient leurs derniers modèles de vape jetable. Nous verrons donc prochainement si l’ACT obtient gain de cause face à un produit dont la popularité ne cesse de croitre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Calendrier
novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Catégories d’articles